Quand l'une de mes cousines avait vu ce sac elle m'avait fait comprendre par messages subliminaux et "like" sur le fameux réseau social auquel je ne comprends toujours pas grand chose qu'elle aimerait bien en avoir un aussi.

Et puis le temps est passé, les saisons ont filé et je n'avais toujours pas cousu son sac.

Et un jour, Mme V a voulu se coudre un grand sac pour partir en week-end de l'autre côté de l'eau (pour les normands de Haute-Normandie, cela signifie prendre sa voiture et traverser le pont de Normandie...) et elle cherchait LE patron du sac idéal. Je lui ai alors soufflé à l'oreille que la gentille Marie en avait créé un il y a quelques années et qu'elle pouvait le trouver ici.

Elle a jeté un oeil dessus, a foncé chez Mondial Tissu pour se réapprovionner en matière première et s'est mise au travail illico presto sous l'oeil vigilant et bienveillant de Mme S. Elle a dessiné le patron, l'a reporté sur ses tissus, a tout coupé et tout assemblé. Le ravioli lui a donné un peu de fil à retordre mais le résultat final était top. Et dans la foulée, Mme S en a aussi cousu un. Leurs versions étaient toutes les 2 très chouettes...ce qui m'a donné envie d'en faire une à mon tour. 

Le patron papier était déjà prêt (merci Mme V), je n'avais plus qu'à choisir les tissus et les couper aux bonnes dimensions.

J'ai fouillé dans mon stock, j'ai trouvé un lin enduit.

sac-week-end

Et j'ai pu mettre la main sur les dernières chutes du tissu "poissons" que j'avais utilisé pour le 1er sac. 

 sac aime comme marie

Pour la doublure, j'ai mélangé un coton couleur lin à gros pois bordeaux et un lin naturel.

J'ai ajouté une poche à l'intérieur pour y glisser le billet de train ou le téléphone ou je ne sais trop quoi d'autre.

sac aime comme marie3

Ce sac est très très grand... vraiment très très grand.

 sac aime comme marie2 

Mais heureusement il est très léger et très discret une fois vidé et plié.

Sans-titre1

 Ma cousine l'a vu via skype et elle était ravie. Et surtout très contente que j'ai pu récupérer le fameux tissu "poissons"qu'elle avait tant aimé.

Dans quelques jours, elle pourra l'étrenner...