Là, tout de suite, je suis au bord de la dépression nerveuse. Je penche la tête vers la fenêtre et j'aperçois une colonie de nuages très très gris et très très gros. Le vent se déchaîne, l'atmosphère est chargée d'humidité, les passants emmitouflés dans leurs manteaux se pressent pour rentrer chez eux. Et moi, je rêve de Mojito, d'un sirocco, et d'un temps chaud! J'en ai marre des dégradés de gris, je veux de la couleur et de la chaleur. Je ne demande pas la lune juste un thermomètre qui afficherait une température à 2 chiffres et quelques rayons de soleil. Juste un p'tit peu....un p'tit chouia....

En attendant que cet astre tant convoité daigne nous rendre visite, j'ai cousu un sac très estival.

Un peu de motif, quelques touches de jaune moutarde, du lin et le tour était joué. 

sacG

 

Pour les photos, on reste sobre. Pas de mise en scène avec grand chapeau de paille, chaise longue, cocktail coloré et son petit parasol. Je suis désespérée mais pas à ce point là :)

sacG1

 

C'est donc un sac tout simple avec une poche cousue sur le devant, une doublure géométrique et une grande anse large en cuir.

sacG2

sacG3

 

Je l'aime bien ce sac...maintenant, il va juste falloir être patiente et attendre le soleil....

sacG4